18 avr. 2018

Platinum End Tome 7 de Tsugumi Ohba et Takeshi Obata



Titre : Platinum End


Edition : Kaze

Nombre de pages : 192

Catégorie : Shonen

Résumé : Avec une incroyable rapidité, Mirai est parvenu à annihiler le virus mortel de Fuyuko grâce à sa flèche blanche. Il doit désormais faire face à un dilemme : tuer son adversaire ou prendre le risque de laisser d’autres personnes mourir ! Quant à Metropoliman, ses folles ambitions et sa cruauté jettent un voile sombre sur l’issue de cet affrontement…

Mon avis :

⭐⭐⭐⭐⭐

Dans ce tome nous retrouvons nos héros dans une position assez compliqué avec toujours la même question, tuer ou non ? Il y a un personnage qui commence à jouer un rôle plus important que ce que je pensais à la base.

En bref, je l’ai dévoré ! Il est génial. Mais on voit qu’on se rapproche de la fin.

Vivement le mois de juin !

Fruits Basket Tome 12



Titre :  Fruits Basket

Auteur : Natsuki Takaya

Edition : Delcourt

Nombre de pages : 190

Catégorie : Shôjo

Résumé : Tohru, mignonne et courageuse lycéenne, vivait sous une tente dans les bois. Recueillie pour ses talents en matière de travaux ménagers par la famille de Yuki Sôma, un de ses camarades de classe, Tohru vit maintenant entourée de garçons dans une grande maison. Mais ce qu'elle ignore, c'est que la famille Sôma est victime d'une malédiction secrète. Certains de ses membres se transforment, dans des circonstances particulières, en un des douzes animaux du zodiaque chinois ! Avec d'aussi étranges personnages, la nouvelle vie de Tohru va lui réserver de nombreuses surprises.

Mon avis :

⭐⭐⭐⭐⭐

Un tome bien plus triste que les précédents mais c’est le commencement d’un gros changement.

Tohru est déterminée à aider la famille Sôma, dans ce tome on voit bien que les membres de cette famille sont très attachés à la jeune fille.

En bref, encore une réussite. J’ai l’impression de me répéter avec cette saga.

J’ai vraiment hâte de voir comment Tohru va se débrouiller.

Le destin de l'apouvanteur Tome 8 de Jospeh Delaney




Titre : Le destin de l’épouvanteur

Auteur : JosephDelaney

Edition : Bayard

Nombre de pages : 330

Catégorie : Jeunesse, Fantasy

Résumé : L'épouvanteur, Tom et Alice partent dans le sud de l'Irlande pour fuir la guerre qui ravage le comté. La seule chose qui protège Tom et Alice est la fiole de sang. S'ils s'éloignent de trop ou si la fiole est brisée, ils seront à la merci du diable.

Pendant ce temps, Tom est recruté pour faire face à une alliance maléfique de mages, et prend possession de la Lame de l'Épouvanteur. Une épée avec une face sombre et qui a soif de son propre sang ... C'est la seule arme qui a une chance de battre le Diable en combat. Mais d'abord, Tom a besoin de s'entrainer, et la seule personne qui peut l'aider est Grimalkin, la sorcière assassin. Viendra-t-elle ?

Mon avis :

⭐⭐⭐⭐⭐

J’ai dévoré ce tome sur la fin. Le début était un peu long et répétitif. Au début j’ai eu peur que l’auteur tourne en rond avec l’intrigue mais en s’accrochant un peu le mystère et la sorcellerie revient bouleverser les choses.

L’épouvanteur est un peu moins présent dans ce tome. Le personnage d’Alice est assez difficile à cerner et Tom m’a un peu agacé, j’ai l’impression qu’il répète les mêmes erreurs à chaque tome. 
Heureusement il y a Grimalkin et quelques autres personnages qui ajoute de la nouveauté.

En bref, malgré un début long et difficile, la suite m’a beaucoup plu et je n’ai pas pu lâcher le livre.

La suite promet d’être intéressante, mais j’espère que l’auteur ne va pas choisir la solution de facilité et me surprendre.

16 avr. 2018

Tarte aux pommes et cannelle sans gluten, ni lactose


S’il y a bien une pâtisserie que je ne me lasserais jamais de manger, c’est la tarte aux pommes !

S’il y a bien une épice dont je ne me passerais jamais c’est la cannelle !

Du coup j’adore mélanger les deux !!

14 avr. 2018

Déconnexion



Il y a de ça quelques jours j’étais dans un village sans réseau, pas moyen de capter internet.

J’ai alors fait une constatation alarmante. Je suis accro à mon téléphone, aux réseaux. Toute les dix minutes je sortais mon téléphone pour voir si je pouvais publier une super photo, partager mes « aventures » en story. Voir si par miracle je n’ai pas atteint les 100 abonnés sur Instagram.